Accouchement : l’homéopathie pour mieux se préparer

Grossesse / Accouchement
Grossesse / Accouchement

Comme vous l’imaginez bien, il est important de se préparer pour le JOUR J ! (et pas que la fameuse valise !)
Voici une méthode douce pour bien préparer votre corps pour l’accouchement. À faire avant, pendant et même après :

Un  mois avant l’accouchement

Pour préparer votre corps à l’accouchement durant le dernier mois de grossesse, prenez :
– 5 granules d’Actaea racemosa 9CH le matin
– 5 granules de Gelsemimum 12CH et d’Arnica montana 12CH le soir
– 5 granules de Ruta Graveolens 5CH une à deux fois par jour selon les sensations de tiraillements au niveau du ventre.
Vous pouvez aussi utiliser la préparation homéopathique C171 de Weleda, qui prépare l’utérus à l’accouchement, à raison de 3 granules le matin pendant le dernier mois de grossesse, puis 3 granules tous les quarts d’heures dès le début du travail.

Au moment du départ pour la maternité

– Si vous tremblez et êtes angoissée, refermée sur vous-même : 1 dose de Gelsemium 15CH
– Si vous êtes agitée, dans la précipitation voire débordée : 1 dose d’Argentum nitricum 12CH
– Si vous êtes hyperémotive : 1 dose d’Ignatia amara 15CH
Si vous avez pris la préparation C171 de Weleda au cours du mois qui a précédé, pensez à prendre 3 granules tous les quarts d’heure jusqu’à l’accouchement. N’oubliez pas d’informer l’équipe de la maternité de votre souhait d’utiliser ces remèdes durant l’accouchement.

Pendant l’accouchement
– Dès le début de travail et jusqu’à l’expulsion : 5 granules d’Ignatia amara 9CH, à renouveler chaque fois que cela vous semble nécessaire. Cela accompagne la dilatation du col et apaise l’anxiété.
– Dès l’apparition des contractions douloureuses : 5 granules de Caulophyllum 5CH toutes les 15 à 30 minutes. A utiliser même en cas d’accouchement provoqué ou sous anesthésie péridurale.
– Quand le col commence à se dilater : remplacez les granules de Caulophyllum 5CH par 5 granules du même remède en 9CH et 5 granules d’Actaea racemosa 9CH, en alternance toutes les 30 minutes, jusqu’à dilatation complète du col.
Tout de suite après l’expulsion du placenta : prenez 1 dose d’Arnica montana 15CH pour atténuer les courbatures et les saignements.

Après l’accouchement

– En cas d’épisiotomie , pour soutenir la cicatrisation et apaiser les douleurs : 5 granules de Staphysagria 7CH et Arnica montana 7CH chaque jour pendant quinze jours.
– En cas d ’accouchement par césarienne , pour atténuer les hématomes et les courbatures : 5 granules d’Arnica montana 7CH trois fois par jours pendant 8 jours. Ajoutez 5 granules de Fluoricum acidum 5CH matin et soir si vous ressentez des démangeaisons au niveau de la cicatrice.
– En cas de tranchées utérines (des contractions douloureuses qui durent plusieurs jours, jusqu’à ce que l’utérus retrouve sa taille initiale) : 5 granules de Magnesia phosphorica 9CH, de Caulophyllum 9CH et de Colocynthis 9CH à chaque flambée de douleurs ou avant chaque tétée ou 15 gouttes trois fois par jour de la formule C195 de Weleda associée avec Chamomilla vulgaris, à raison de 5 granules toutes les 15 minutes.
Plus de conseils dans Se soigner au naturel pendant la grossesse et l’allaitement de Carole Minker, éditions Larousse

Pas encore de réponses

Qu'en pensez vous?